Hajj par procuration

Les procurateurs du pèlerinage pour les morts - L'arnaque !

L'imam professionnel devient procurateur du hajj, avec la lapidation symbollique de Satan pour une somme de 700€ (prix 2014). Les prix évoqués dans une autre page (lapidation du diable) s'élevaient à 1000 € en 2008 pour le même service. Aujourd'hui les tarifs de l'agence hajj informelle sont revues à la baisse par la Fédération Musulmane de la Gironde. Comme dans tous les commerces, la concurence se fait rude à Bordeaux entre les commerçants de la foi musulmane en Gironde. 

Notre imam Abdeslam n'a d'autres choix que de s'aligner sur la consurence. En cas de crise les entreprises baissent les prix y compris celles du commerce en islam, elles n'echappent pas aux dures réalités du marché. Mais quel que soit les problèmes rencontrés elles ne déposeront jamais le bilan, leurs seuls soucis se résume à rentrer encore plus d'argent pour les imams grace au détournement de la charité. Inutile de se pencher sur leur comptabilité, sachant qu'elles n'exisent pas.

Une hérésie si ce n'est la niche fiscale par procuration

provenant de la charité en islam, dans la rubrique : "un peut de fiction comptable pour récolter l'argent de la charité" par les pouvoirs public. Fermons la parenthèse financière et revenons de ce qui relève du spirituelle de notre pèlerinage par procuration proposée par le procurateur de la mosquée de Cenon le grand caudataire de l'agence hajj informelle en Gironde !

Sur quoi s'appuie cette pratique ?
Quelle est sa légitimité ?
Comment se passe le wouqoûf ?
Les rites au nom de personnes décédées sont ils les mêmes que pour les vivants ? si oui, quelle source ?

Beaucoup de quéstions réstent sans réponse dans les hadiths, sans parler du coran.
Ne serait ce que le jour du wouqouf à Arafa - que dire ?
Dit ont la même chose d'une personne décédée par rapport à une personne vivante qui fait le hadj pour elle même ?
Le jour du wokouf à Arafat on se présente à Dieu et ont fait ses voeux.
Alors que dit le procurateur le jour de 3arafat au nom de plusieurs personnes décédées ?
Dans un hajj noramale la formule usuelle commence par ces termes : < Me voici, Ô mon Dieu !...> suivit de voeux.
Mais dans le cas du procurateur cette formule est exclue, puisqu'il représente des tièrs décédés depuis fort longtemps. Que dit il ? 

"Ô mon Dieu tous les morts sont avec moi ?" Un telle formulation est inexacte, du moins si l'on se base sur la logique.
"Moi procurateur je réprésente tel et tel déjà mort ?" C'est encore pire, il joue à l'avocat ? il se croit dans un tribunale.
"Tel mort veux ceci ou cela .... ? Mais une fois mort, il n'y a plus rien à vouloir (reference de base coranique).

C'est pour cela que nous sommes convaincus, que cette histoire de procuration à la chaine pour les morts est une hérésie. Celà n'a aucun sens, car le procurateur s'exprime au nom des gens qui ne lui rien demandé, et qui puis est, les morts sont dans "la maison" de la rétribution et le procurateur dans celle des oeuvres.

Ô Imams professionnels et vendeurs d'espoire à 1000 €.
Le sort de l'âme d'une personne décédée ne regarde pas les vivants.
Ici on travaille et dans l'ailleurs nous passons à la caisse, tel est la vérité de la religion musulmane.
Il n'y aura ni crédit ni avoir telle que les aumônes perennes et autres aranques érigées par les religieux au service de Mammon.