Ceux qui y travaillent

Coran - diriger la prière en islam ne peut être une profession rémunérée

Diriger la prière ne saurait en aucun cas être une profession commerciale, l'argent de la charité en islam ne peut être détourner pour payer les salaires et charges des parasites du métier de religieux musulman, c'est du vol. Coran & islam, travailler c'est le fait d'avoir une activité rémunératrice pour subvenir à ses besoins fondamentaux et pour son bien être. Le travail est l'une des activités principale, de celà dépends tout le reste de la vie, c'est même la raison d'être de tous les êtres vivants. Tandis que ceux qui font de la religion un métier se contentent de se pavaner dans les mosquées, en agissant en donataire de la charité sont des mendiants professionnels avérés.

Travail le vendredi en religion musulmane

Ceux qui y travaillent en islam s'apellent des religieux, ceux qui travaillent pour la religion s'apellent des bénévoles, on a souvent tendance à confondre ces deux catégorie de personnes. En réalité les premiers profitent des seconds. Le premier veut de l'argent le second souhaite une récompense céleste, bien souvent le premier souhaite les deux (le beurre et l'argent du beur (le rebeu) en se donnant bonne conscience. Dieu dans sa grande miséricorde accorde permission au gens qui veulent faire de la religion islamique un travail, mais ils sont lourdement taxés, 85% de l'argent des mosquées récolté doit être réstituer aux ayants droits, en priorité aux pauvres et aux indigents.

le vendredi beni est le jour de négoce des imams et leurs caudataires

26/9. ô vous qui avez cru ! Quand on appelle à la Salat du jour du Vendredi, accourez à l'invocation d'Allah et laissez tout négoce . Cela est bien meilleur pour vous, si vous saviez !

26/10. Puis quand la Salat est achevée, dispersez-vous sur la terre, et recherchez [quelque effet] de la grâce d'Allah, et invoquez beaucoup Allah afin que vous réussissiez.

29/11. Quand ils entrevoient quelque commerce ou quelque divertissement, ils s'y dispersent et te laissent debout. Dis : “Ce qui est auprès d'Allah est bien meilleur que le divertissement et le commerce, et Allah est le Meilleur des pourvoyeurs.

On remarquera :

  • Faire la salat est suivit immediatement par "payer la zakat" ou "acquittez la zakat" (payez vos impôts).
  • Les religieux se la partage entre eux, jamais vu les imams et leur cohorte de caudataires payer la zakat.
  • Verset 9 - C'est le jours de négoce des imams professionnels, leur chiffre d'affaire hébdomadaire.
  • Verset 10 - Les religieux ne se dispersent pas, ils comptent l'argent des religieux glissé dans les troncs et sebiles.
  • Verset 11 - Le vendredi beni et choisit pour la charité en islam le jour oû le commerce des religieux bat son plein.
Exemples concrets constaté à la Mosquée de Bordeaux et Cenon de la Fédération Musulmane de la Gironde et probablement dans toutes les mosquées de l'UOIF ou affidées à d'autres organismes du marché de la foi en islam.

Ô les imams de la khobza en islam, restez au moins debout le vendredi, ne vous assoyez pas pendant le prêche. Si vous êtes vieux et fatigués comme nous, laisser la place à d'autres. Au moins respectez. - Le prêche est équivalent à deux rakâa, ne dites donc pas n'importe quoi ! Soyez bref dans vos prêches, plus ceux ci sont long, plus vous risquez de dire des conneries. Evitez donc de pérorer dans le vide !

Bordeaux le 8 Novembre 2014
B.Mohamed