Imam de bordeaux

Les promesses imam Tareq Oubrou mosquée de Bordeaux contre la mairie

imam-bordeaux

Suite de la page "Tareq Oubrou et le monopole des mosquées" ... PAGE PRECEDANTE ....
.
D'une vision de l’islam de France « partagée » par lui-même et Alain Juppé. (Sud Ouest - 03/07/2013)
Tareq Oubrou : <<La mairie ne respecte pas ses promesses>>.

Contrairement à ce qu'avance l'imam de la mosquée de Bordeaux, tous les habitants de la capitale de Gironde peuvent constater que la mairie a tenue ses promesses, les travaux d'infrastructures engagés ont été exécutés comme promis, la rénovation des vieux quartiers du centre ville ont été faient ou en passe de l'être. La liste des travaux entamés est longue (sans oublié le tram), le nouveau pont levé s'inscrivant dans le projet Bacalan Bordeaux Bastide et j'en passe. Mais, aux yeux des margoulins de l'islam de Gironde, tous les travaux en cours de réalisation, et ceux terminés passent innapercus. Eux nous parlent de leurs petites manigances minables pour imposer leur miniscule pouvoir sur leurs correligionnaires. 

Comme nous le savons tous, la mairie n'a pas vocation d'engager des fonds pour ouvrir des supermarchés, que ce soit pour des biens de consomations matériel, ou immatériel (la foi). D'autant plus qu'avec le commerce des hanoutes des rites aucune taxe et aucun impôt ne sera reverser au trésor public, puisqu'ils s'agit de S.A.R.L à but lucratif déguisées en associations. 

Tout ce qui est susceptible de drainer par duperie de l'argent au bénéfice exclusif des religieux islamique sans fournir un réèl travail (cala va de soit) est bon à prendre. Comme le fait de lancer des diatribes à l'encontre de leurs correligionnaires en les ridiculisants, publicité sans doute porteuse. - Hormis le bagout dupeur, qu'ont ils faient de concret ? Rien, si ce n'est que palabrer, des mots et toujours des mots, du bagout, comme aujourd'hui, hier et demain. 

Ceux qui n'ont jamais affronté les urnes de la démocratie; la fédération musulmane de la Gironde nous montre son vrai visage en faisant preuve d'outrecuidance et d'une légereté sans pudeur de s'en prendre à la mairie. Au regard de ce que la municipalité apporte aux citoyens de Gironde sans oublié les travaux rélisés au sein de la CUB. L'imam de la mosquée de St Michel Bordeaux croit sans doute que les élus locaux sont au service des corporatistes de l'islam commercial
.
Pense il que la priorité de la municipalité est d'offrir une mosquée cléfs en mains au pape de l'islam ?. Faut il rappeller que nous traversons une crise importante. Que les institutions républicaines ont d'autres problèmes à surmonter, d'autres priorités que celle d'offrir au "grand philosophe des lumières", la main mise sur toutes les salles de prière de Gironde. Particulièrement au grand parc, surtout en ces moments financièrement difficiles que traverse le pays. 

Evidement, de la crise, les religieux islamiques n'en ont rien à cirer, par ce qu'ils ne savent pas ce qu'est la disette. L'argent pleut dans la corporation des mangeurs de charité, ils souhaitent s'agrandir pour faire plus de profit. La priorité des margoulins de l'islam de Bordeaux , est l'ouverture d'un supermarché de la foi musulmane pour faire plus de bénéfices (de toutes façons chez les religieux tout est bénéfice, les frais sont negligeables) en détournant l'argent des pauvre et indigents , et par la même occasion gagner quelques mètres carrés supplémentaires. Sans oublier l'appoint de quelques supérettes, qui seront comptabilisés en surfaces acquises.

On dirait un môme à qui l'on refuse des bonbons et court pleurnicher chez maman média !              La suite........
.