Al Houda Bordeaux en Gironde

Ou en est le grand ediffice religieux de la fédération Gironde ?

Le grand caudataire à même trouvé un nom de code "GMB" pour grande mosquée bordelaise, on se croirait dans un Jeams Bond des années 60. Lors de l'éléction du cfcm "par manque de place ils sont contraints d’aller parfois jusqu’à la mosquée de Mérignac." disait le représentant de l'UOIF à Bordeaux. Ce n'est pas par manque de place que les musulmans vont prier ailleurs, c'est parce qu'ils ne veulent plus voire Tareq Oubrou, ni Elhaj abdeslam même en peinture ! Mais par dépit les musulmans de Bordeaux y vont quand même.

Remarque :
si les responsables de la fédération musulmane de la Gironde insistent tant pour que le projet voit le jour, c'est parce que l'argent ne sort pas de leurs poches. Car si tel était le cas, ils n'y penseraient même pas. Mais avec du bagout et le pogon des autres tout est possible. De toutes façons il s'en fichent complètement si la chose ne tient pas debout financièrement, puisque l'argent des mosquées ne sort pas de leurs poches.

  • Ils revendiquent 3000 fidèles dans les médias.
  • Sachant que chaque fidèle laisse 500 € par an au minimum dans une mosquée.
  • Sachant quer cela fait plus de trente ans qu'ils sont là, et toujours les mêmes, faites le calcul.
  • La vente des services annexes, tel que l'agence hajj, minimum 300.000 € annuel depuis 30 ans
  • Sachant aussi que le financement est apparement bouclé selon les dire de Charafeddine Mouslim.


Comme disait notre comique Abderaouf : "khanzine bleflouss - mcha leflouss, bka lekhnez".